Actualités

ASFA : la classe de CP2.

Bonjour,

Il y a deux classes de CP au Burkina Faso, comme dans tous les pays africains francophones. En effet, pour la grande majorité des élèves, le français n’est pas la langue maternelle.

La langue parlée à la maison dépend de l’ethnie. Par exemple les Mossis parlent le mooré, et ils représentent près de la moitié de la population. Les Peuls, peuple nomade qui tend à se sédentariser et qui sont répartis sur presque toute l’Afrique parlent le foulfouldé.

Beaucoup d’autres ethnies: Bobos, Dioulas, (surtout présents à Bobo-Dioulasso, ville des Bobos et des Dioulas), les Lobis, les Gourounsi, les Bissas,… Bref 49 ethnies au Burkina Faso ! avec leur langue et leurs coutumes.

Les langues sont vraiment différentes. Il y a autant de différence entre le mooré et le foulfouldé, qu’entre le français et le tchèque.

L’enseignement se fait donc en français, et les enfants ont deux ans pour l’apprendre.

Le français constitue donc une langue commune à toutes les ethnies. Si vous entendez deux burkinabè se parler en français, c’est qu’ils ne sont pas de la même ethnie (en règle générale, car dans les classes aisées, le français est devenue la langue maternelle).

Donc nous sommes entrés dans cette classe de CP2, très bruyante, car absence de l’institutrice, pour des problèmes familiaux…

Demain : la classe de CE1 avec d’autres informations afin de mieux connaitre notre école et ses difficultés.