Actualités

Compte rendu N°6 : L’ASFA au Bénin.

Si au Burkina Faso et au Togo, l’ASFA se porte bien, il n’en est malheureusement pas de même au Bénin.

L’ASFA au Bénin a été handicapé par des affaires qui se sont succèdées ces dernières années :

  • affaire Rubiel
  • affaire Simplice/Soubérath
  • affaire Kami
  • affaire Bertrand

Stanislas Houénou reprend les rênes de l’ASFA au Bénin (il l’avait déjà fait) mais n’est hélas que peu disponible (maladies, études, petits boulots, sa musique…) et habite Porto Novo (à une heure de Cotonou).

En revanche, plus de problème pour la distribution des bourses, assurées de main de maître par Cosme Kakpo.

Les responsables de l’ASFA au Bénin se sont longuement concertés et la plupart des boursiers ont été rencontrés.

Nous avons alors décidé de trancher dans le vif, avec l’exclusion définitive pour diverses raisons de :

  • Abel Zanclan,
  • Anicet Tode,
  • Simplice Agassounon,
  • Huguette Idjaton.

La suspension des bourses jusqu’à nouvel ordre de Vantulas Tchoromi en attendant la clarification de sa situation.

En revanche, nous pouvons être satisfait des boursiers suivants :

  • Adjambao Karim qui passe en deuxième année du FASEG par enjambement. Il a fait une formation de sérigraphie et l’impression de tee shirt lui permet d’avoir quelques sous,
  • Agon José qui a réussi sa licence de Physique et qui va s’inscrire en maîtrise et compte passer le CAPES,
  • Alihounou Élisée, qui a réussi sa licence en audiovisuel mais n’a pas pu soutenir son mémoire car très cher (250 000F = 381 €). Il fait donc des reportages, photos de mariages, etc. pour économiser et soutenir son mémoire. Nous continuons à le soutenir ;
  • Djossou Hénock qui attend ses résultats,
  • Dossou Odilon, qui passe en deuxième année de chinois à l’Institut Conficius. Sa capacité de travail et son dynamisme sont étonnants. Après sa licence Odilon compte poursuivre ses études de chinois en France, soit à l’Institut des Langues Orientales, soit à l’Université de Lyon III ;
  • Fiossi Géraud, n’a pas réussi toutes ses unités de valeur au FASEG. (7 sur 11) Il va devoir redoubler, mais n’aura que 4 matières à revoir. Son travail n’est pas en cause. Mais les trajets entre Pahou et Abomey Calavi l’ont épuisé et lui ont pris beaucoup de temps. Nous lui demandons de prendre une cabine avec Karim sur le campus ;
  • Gbaguidi Orphise passe en 3ème année de médecine,
  • Houessou Chardel passe actuellement des examens,
  • Kakpo Cosme, très dynamique, passe en licence de philosophie. Mais il a de plus en plus de mal à lire. Son œil droit ne voit plus. La Caisse Santé intervient ;
  • Houenou Stanislas, qui connaît beaucoup de problème de santé (là encore la Caisse Santé intervient) a réussi sa licence. Il s’inscrit en Master Professionnel en Gestion de projets ;
  • Odjouoriby Achille est passé en 2ème année d’électricité à Don Bosco. Il a passé avec succès les test d’accès à la Qualification Professionnelle. Il va continuer ses études à la fois à Don Bosco et au fameux Lycée Coulibaly ;
  • Bayili Opportun, qui a réussi son bac avec 11,3 de moyenne, est à la recherche d’une école (Cours Sonnou de bon renom éventuellement).

Pour des raison de confidentialité, un 7ème rapport sera fait pour expliquer la décision de l’exclusion définitive des 4 boursiers, rapport qui ne sera envoyé qu’aux parrains et marraines.