Actualités

Le rapport d’activité 2019 adopté à l’unanimité.

Chères marraines, chers parrains,

Le rapport d’activité de l’ASFA (rapport moral) portant sur l’année 2019 a été adopté hier soir à l’unanimité des votants du Conseil d’Administration. Voici donc le texte qui sera soumis à l’Assemblée Générale :

RAPPORT D’ACTIVITÉ DE L’ASFA PORTANT SUR L’ANNÉE 2019

Très légère augmentation des boursières et boursiers pendant l’année 2019 qui passe de 39 à 40, répartis sur quatre pays: le Burkina Faso, le Bénin, le Togo et le Niger (22 garçons et 18 filles).

Notons deux évolutions voulues:

  • le nombre de boursières augmente de 16 à 18, et nous sommes pas loin de la parité

  • Les étudiantes et étudiants en médecine augmente, ainsi que les futurs professeurs, au détriment de ceux qui font commerce et économie.

Nous continuons aussi à aider les anciennes boursières et anciens boursiers qui veulent reprendre des études ou se spécialiser.

Une ancienne boursière qui était aide sage-femme a repris ses études 4 ans après et est devenue sage femme.

Nous aidons aussi des anciens qui sont devenus médecins et qui veulent faire une spécialité, ce qui est fort couteux. Actuellement un médecin fait médecine d’urgence et médecine aérospatiale, un autre médecine épidémiologique, et enfin un troisième se spécialise en réanimation-anesthésie.

Nos boursières et boursiers bénéficient aussi d’aides ponctuelles : caution pour logement, livres d’études, aide à la rédaction des thèses et mémoires.

La Caisse Santé est souvent intervenue : accident de moto, crises de paludisme, abcès dentaires, etc., mais surtout nous avons pu grâce à votre générosité sauver les yeux d’un boursier.

Nous aidons nos boursières et boursiers pendant des longues années, parfois 15 ans, avec une moyenne d’environ 7 ans.

98 anciennes boursières et anciens boursiers sont maintenant en vie active et la plupart ont des très bonnes situations: 12 médecins et infirmiers, 6 ingénieurs, 4 professeurs, 3 en haute fonction publique, 7 cadres etc.

Après la réussite aux examens ou concours, nous continuons à les aider pendant 6 mois pour qu’ils s’installent dans la vie. Parfois nous les aidons pendant un an, car certains doivent faire un an de service civil non payé dans la profession qu’ils ont choisi.

L’année 2019 a surtout été marqué par la prise en gestion directe de l’école de Balkouy. Cela a été une grosse opération qui nous a pris beaucoup de temps. Une trentaine de marraines et parrains lui donnent 5 € par mois.

En 2019, nous avons surtout commencé les travaux de rénovation de l’école, et la réfection de murets du toit, en fort mauvais état. L’étanchéité du toit est loin d’être terminé.

Avec le rapport financier, vous avez pu constater un accroissement important de notre chiffre d’affaires, de l’ordre de 20%.

Notre association se porte donc bien.