Actualités

Les travaux de l’école.

Chers marraines, chers parrains,

Sur la photo, on voit un des murets refait à neuf et le goudronnage d’étanchéité.

Tout est terminé.

Nous attendons les mois d’avril/mai où la saison des pluies va commencer pour voir où cela pourrait encore fuir.

Nous avons eu une réunion houleuse avec l’équipe enseignante au sujet des travaux. Leurs griefs sont les suivants :

– travaux mal faits,

– mieux vaut faire appel à un professionnel,

– on aurait du commencer par le sol et les plafonds,

– etc.

En fait, et c’est toujours le même scénario avec les africains, ils veulent qu’on donne directement les sous et eux se débrouillent avec.

Notre position est claire : c’est l’ASFA et ses responsables sur place qui ont la mainmise totale sur les travaux. Cela évite les détournements classiques et systématiques des africains.

Des exemples multiples ont été constatés. Comme exemple, nous prendrons dans notre prochain mail la catastrophe de Koudougou.

Nous avons répondu :

– Les travaux ont été bien faits. Nous nous sommes étonnés qu’aucune personne ne soit monté sur les toits pour constater les travaux, ni les enseignants, ni les parents.

– Notre maçon, Salif, est un professionnel. Il est titulaire d’un brevet de technicien des bâtiments. Il a de l’expérience. Il dirige assez souvent des chantiers à la demande de certaines entreprises.

– Commencer par le toit était essentiel. Tant qu’il pleut dans les classes, cela ne sert à rien de refaire les plafonds.

Notons que les parents d’élèves et l’équipe enseignante ont fait quelques travaux sur les sols des classes. Le travail est un véritable bricolage, et le ciment employé n’est pas le bon.

Nous croyons que l’équipe enseignante a compris notre position claire, puisque nous avons reçu par la suite un mail de la directrice nous remerciant pour les travaux effectués sur le toit. Nous les consulterons pour les prochains travaux, mais nous déciderons l’ordre et désignerons les exécutants.

Notons que dès le début, Salif s’est plaint du mauvais accueil de la directrice. En revanche, il est apprécié par le président des parents d’élèves et les parents.

Prochain mail: le drame de Koudougou pour bien comprendre notre position.

Bernard.